Imprimer

Actuel

Mardi, 22 août 2017

Vente de l’Ecu d’or 2017 par les élèves

Les écolières et les écoliers commenceront à vendre en septembre les traditionnels Ecus d’or produits à partir de lait suisse bio. (Photo: Ecu d’or)
Les écolières et les écoliers commenceront à vendre en septembre les traditionnels Ecus d’or produits à partir de lait suisse bio. (Photo: Ecu d’or)
Le revenu principal de l’action de l’Ecu d’or 2017 sera consacré à la préservation et à l’amélioration de l’accessibilité des corridors faunistiques en Suisse. (Photo Ecu d’or)
Le revenu principal de l’action de l’Ecu d’or 2017 sera consacré à la préservation et à l’amélioration de l’accessibilité des corridors faunistiques en Suisse. (Photo Ecu d’or)

Dans l’ensemble du pays, les élèves commenceront dès le début du mois de septembre à vendre les traditionnels Ecus d’or pour la protection de la nature et du patrimoine. La très appréciée pièce en chocolat de Pro Natura et de Patrimoine suisse pourra également être achetée dans les bureaux de poste à partir de la mi-septembre. Le produit principal de l’Ecu d’or 2017 permettra de donner davantage de liberté de mouvement au cerf, au lynx et au hérisson, entre autres animaux sauvages.

Le cerf élaphe va bientôt se trouver en période de rut. Le puissant brame des mâles se fait entendre en septembre et en octobre dans les vallées des Préalpes et des Alpes. Le cerf ne reste cependant pas toute l’année sur la place du brame. Pour s’y rendre et s’y reproduire, il parcourt de longues distances. Or, de plus en plus de routes, de voies ferrées et de constructions font obstacle à son passage, comme à celui des autres animaux sauvages qui suivent depuis des générations les mêmes itinéraires, appelés corridors faunistiques. Ces obstacles constituent une cause d’accidents, qui peuvent avoir des conséquences dramatiques pour l’homme et l’animal.

Une liberté de mouvement indispensable
A l’instar du cerf, le lynx, le blaireau, le lièvre, le hérisson ou la rainette ont besoin de liberté de mouvement – comme presque tous les animaux – et suivent des itinéraires spécifiques. Ils se déplacent entre l’endroit où ils dorment, l’endroit où ils se nourrissent et où ils se réfugient, entre leurs habitats d’été et d’hiver ou vers leurs sites de reproduction. Certains partent à la conquête de nouveaux territoires. Privés de mobilité, les animaux sauvages ne peuvent pas survivre à long terme. Les corridors faunistiques interrompus doivent être rendus à nouveau accessibles. Et lorsque nous construisons des infrastructures, nous devons impérativement prendre en compte les axes de déplacement des animaux. Avec l’action de l’Ecu d’or 2017, Pro Natura et Patrimoine suisse lancent un signal en faveur d’une «Voie libre pour la faune sauvage!». Le revenu de l’Ecu d’or permettra de soutenir des projets qui rétablissent les axes naturels de déplacement des animaux, grands et petits. D’autres activités de Pro Natura et de Patrimoine suisse pourront également être soutenues.

Les élèves ont deux bonnes raisons de participer
L’action de l’Ecu d’or ne profite pas seulement aux objectifs de Pro Natura et de Patrimoine suisse. Les classes participantes en bénéficient également. D’une part, elles reçoivent une documentation pédagogique sur le thème des «corridors faunistiques». D’autre part, 50 centimes sont versés à la caisse de classe pour chaque écu vendu. La vente des Ecus d’or fabriqués avec du lait entier bio suisse et du cacao issu du commerce équitable va démarrer. Les élèves proposeront les pièces dorées du 4 septembre au 2 octobre en Suisse romande et alémanique, et du 11 septembre au 2 octobre au Tessin. Du 20 septembre à la mi-octobre 2017, les écus pourront en outre être achetés dans les bureaux de poste.

Pour toutes informations et questions complémentaires:
Eveline Engeli, directrice de l’Ecu d’or
044 262 30 86 ou eveline.engeli(at)schoggitaler.ch, www.ecudor.ch

L’Ecu d’or est une marque protégée et certifiée par le ZEWO pour des projets de protection de la nature et du patrimoine. Depuis 1946, Pro Natura et Patrimoine suisse unissent leurs efforts au travers de la vente de l’Ecu d’or pour préserver notre patrimoine naturel et culturel. Les deux associations sont des organisations non gouvernementales (ONG), sans but lucratif et d’utilité publique. Pro Natura a été fondée en 1909 et compte actuellement 133'000 membres. Elle s’engage
pour la protection de la faune et de la flore indigènes. Patrimoine suisse se mobilise depuis 1905 pour la sauvegarde des monuments historiques et des sites et totalise environ 27'000 membres et donateurs.


Le communiqué de presse et un choix de photos peuvent être téléchargés sous
www.ecudor.ch/pressenews.

Communiqués de presse

Communiqués de presse de Patrimoine suisse.

 

> Archives

Facebook

Rendez-nous visite sur Facebook! Cliquez sur "j‘aime" et suivez les activités de Patrimoine suisse.